Formation CPIE "Croquer sur le terrain"

Du 30 Mai au 3 Juin, à Bellebouche, 36290 Mézières en Brenne.

Plus d'infos sur le catalogue du CPIE Brenne Berry.



Lors de cette formation vous apprendrez à relier votre propre carnet de terrain, à utiliser les types de papier qui correspondent à vos techniques de prédilection. Une fois bien équipés, vous serez formés au dessin et à la peinture d'extérieur : le matériel, les techniques pour une pratique efficace et confortable (un vrai défi en extérieur !), la lecture de paysage, la théorie des couleurs et la pratique (qui brise bien souvent les règles de la théorie), le dessin sur le vif etc... A la fin de ces 5 jours de formation, vous aurez toutes les clés en main pour tenir votre propre carnet de terrain.


Petit aperçu ci-après.


1. Créer son carnet


Combien de fois suis-je revenue d'une sortie sur le terrain un brin déçue et avec la sensation que je pouvais faire tellement mieux ? Des dizaines... des centaines !


Entre dessiner en atelier et dessiner en extérieur, il y a un gigantesque fossé.

L'atelier est un environnement que l'on contrôle (presque) entièrement, alors qu'en extérieur les facteurs incontrôlables sont multiples.

Il est donc important d'être flexible et de se préparer mentalement à saisir toutes les situations imprévues que la nature va nous offrir. J'aime y penser comme à une scène de théâtre qui se déroule devant moi, unique car vivante et à la fois, toujours la même car la nature est la plus vieille des routinières.

C'est également ce qui rend les croquis et peintures de terrain si vibrants car ils sont le fruit de ces moments saisis au hasard des imprévus.

Parfois, on capture l'instant avec brio... mais souvent aussi, on est déçu. Le temps a mal tourné, l'oiseau d'eau que l'on croquait s'est envolé, le papier a bu l'encre....


Voici donc pourquoi il est important de soigner son choix du matériel, et de se connaître également.

Le premier jour de cette formation, j'apprends donc à vous connaître et à vous guider dans le choix du matériel que vous emporterez les 4 jours suivants avec vous sur le terrain.

Je vous transmets tout mon savoir sur les différents papiers et supports que je mets à votre disposition, leur façon de réagir aux diverses techniques que nous pourrions utiliser, leur praticité une fois que nous sommes en extérieur etc...

Nous passons ensuite un certain temps à assembler nos carnets de terrains. La reliure telle que je vous la démontre n'est pas une reliure d'art ; il s'agit d'une reliure pratique et résistante. En effet, votre carnet va subir beaucoup de transport, de manipulation ainsi que les aléas du climat.


Votre carnet doit répondre à votre besoin et il sera donc unique à chacun d'entre vous.

Un exemple...


Pour mon carnet 2022, j'ai choisi la diversité. Il est constitué de papier pour le croquis, de papier aquarelle, de papier pour l'acrylique, de papier tissé pour la peinture à l'huile, de papier brun-gris et de papier noir pour jouer avec les valeurs, et de quelques feuilles quadrillées pour prendre des notes.... En bonus, j'ai ajouté un papier recyclé de ma production personnelle, afin de tester ses limites.

Jusqu'à présent je m'étais contentée d'un mélange de papier de croquis et de papier aquarelle, mais cette année j'ai envie de sortir de ma zone de confort et de varier mes pratiques.


La mise en page de mon carnet 2022 est simple (mais également un peu contraignante) : les différents papiers sont répartis de manière égale pour chaque saison.





Pour l'assemblage, je mets un point d'honneur à n'utiliser que des matériaux naturels et/ou de récupération. La couverture est faite avec des cartons de vieux carnets à reliure spiralée et elle est peinte à la peinture à l'ocre - faite maison avec des pigments naturels. Les spirales sont réalisées ici avec des spirales de récup' mais, celle que je propose à la formation sont faite avec du fil de fer de récup'.


Voici un exemple parmi tant d'autres d'un carnet qui s'adapte aux besoins de son utilisateur.


2. Dessiner en extérieur : le matériel


Au cours de cette formation, je vous confronte à vos choix et vous guide pour trouver les solutions à vos blocages. L'expression artistique est propre à chacun(e) et seul le manque d'expérience pratique avec vos outils peut vous porter préjudice.

Jour après jour, avec comme sujet les lieux naturels où nous nous arrêtons, je vous demande donc de pratiquer intensément les techniques suivantes :


- la mine graphite (crayon ou critérium)

- la mine de plomb

- le fusain

- l'aquarelle

- les crayons de couleurs (non aquarellés)

- l'acrylique

- l'encre de Chine (rotring et stylo-pinceau)


Par manque de temps, je vous encourage à ne pas toutes les choisir, privilégiant une pratique plus poussée d'une, deux voire trois techniques.


- Je vous laisse naviguer dans l'onglet "Art" de mon site web pour vous donner une idée du niveau technique de mes réalisations. -

Je pratique toutes ces techniques depuis plus de 12 ans, elles ne se maîtrisent pas en quelques jours et une formation comme celle-ci ne se substitue pas une pratique longue et régulière. Cependant, quelques jours de pratique intense avec un accompagnement personnalisé est le meilleur des formats pour se lancer ou progresser.


3. Dessiner en extérieur : la théorie


Parmi les raccourcis qu'offre une telle formation, la théorie est un point central.

Au fil de nos exercices en extérieur, je vous soumets à des problématiques au terme desquels je vous transmets les connaissances suivantes, indispensable pour des réalisations de qualité :

- la composition, la perspective et la lumière (intrinsèquement mêlées)

- la théorie des couleurs et sa mise en pratique, qui découlent de la théorie de lumière.

- dessiner la flore : observation et détails

- dessiner la faune : saisir la silhouette en mouvement et retranscrire les éléments clés


Ma transmission est simple et se base sur la méthode d'essai-erreur (trial and error), méthode qui appelle à expérimenter sur un problème jusqu'à atteindre une solution satisfaisante. La leçon théorique, permettant de résoudre le problème, enseignée une fois l'expérimentation faite est ainsi intégrée de manière bien plus efficace.



4. Dessiner en extérieur : l'intention




Au delà de la technique et de la théorie, il n'y a pas d'art sans intention.

Le dessin et la peinture sont avant tout des moyens de communiquer.


Entre cours techniques et cours théorique, je vous appelle donc à réfléchir sur ce que vous voulez transmettre, quel message voulez vous faire passer.

Cela peut très bien aller d'une intention purement d'inventaire, de journal, à une intention de sublimation de la nature environnante, en passant bien sûr par une intention pédagogique... A vous de choisir ! C'est votre carnet, c'est votre voix.



5. Conclusion et retours


En espérant que cette formation vous a apporté autant que vous l'attendiez, je vous laisse, avant de nous quitter, une fenêtre pour me donner votre ressenti sur les jours passés ensemble, vos retours sur les enseignements et l'accompagnement que je vous ai prodigués. J'attends de vous la plus grande des honnêtetés afin que je puisse faire évoluer cette formation dans le meilleur des sens.



A très bientôt !

M.


Cette formation vous intéresse ? Plus d'infos et inscription sur www.cpiebrenne.fr ou au 02.54.39.23.43



95 views0 comments

Recent Posts

See All